Carnet de notes (retour)

Croquis et petit desseins…

Mon petit cahier dormait alors voilà.

Le train, ça revient souvent ça… on se débarrasse mal de nos défauts.

Croquis pour FF,(fif…?) Franz Ferdinand. À peu près LE plus grand prétexte du vingtième siècle, le plus oublié… Le postiche.

 Voici Victoria, la grande frousse. N’osez jamais entrer dans le grand tunnel, lorsque celui-ci dort, les fantômes hantant les pilliers

surgissent des pierres scellées. Vers vous elles iront. Ne restez pas sur les lieux.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s